Uncategorized

Un nouveau partenariat pour Tourcom

Tourcom élargit de plus en plus ses offres et services en s’alignant avec G7, 1re plateforme de réservation de taxis européenne. Désormais les agences de voyage d’affaires et de loisirs qui sont membres du réseau pourront réserver pour leurs clients, des taxis à prix fixe partout en France et ce depuis une plateforme dédiée ou via Amadeus. Pour les voyageurs, ce partenariat est un service complémentaire de transfert en taxi door-to-door et dont le paiement se fera directement au sein de leurs agences.

Un accord concluant

Pour rappel, les taxis G7 sont réputés comme étant le numéro 1 à Paris, en Ile-de-France et même en Europe. D’ailleurs, la société couvre plus de 125 villes françaises et est présente dans plus de 20 pays grâce à son vaste réseau de partenaires. Elle est également la première flotte « Green » d’Europe avec près de 3000 véhicules hybrides ou électriques.

Avec cette alliance, les agences de voyage Tourcom pourront ainsi proposer à leurs clients des transferts sur mesure en leur offrant un large choix de véhicules ainsi que divers options et services à la carte. De plus, afin de faciliter le déplacement des clients, un accueil personnalisé en gares et aéroports ainsi que la gestion des retards de vols et de trains ont été planifiés. Et au président de Tourcom, Richard Vainopoulos de conclure : « Tout ce qui peut améliorer le déplacement professionnel ou les vacances de nos clients est la priorité du réseau ».

Des collaborations qui ont déjà porté leurs fruits

TourCom est un acteur majeur du tourisme et du business travel en Europe. En France, il compte plus de 1180 points de ventes pour un volume d’affaires global estimé à 2,5 Md€. Le réseau a également élargi ses horizons en s’alliant avec le groupe belge, Avitour et RTK (Allemagne). Il a ainsi réussi à atteindre les 5 000 points de vente, avec un volume d’affaires de 8 milliards d’euros.

Par ailleurs, COCKPIT-AERTICKET France qui propose aux professionnels du tourisme français des billets d’avion à des tarifs préférentiels est aussi née de l’alliance entre TourCom et le groupe AERTICKET AG.

Advertisements
Categories: Uncategorized | Leave a comment

Cockpit-AERTICKET élargit son offre en s’alliant avec Côte d’Azur Evasion et EUROSTAR

AERTICKET vient de contracter deux partenariats de taille avec EUROSTAR et Côte d’Azur Evasion. Le spécialiste de la billetterie aérienne en voyages d’affaires est présent en France depuis 2017 suite à une collaboration avec le réseau TourCom, il continue ainsi sa conquête de l’Hexagone en vendant les billets du transporteur ferroviaire et en gérant la billetterie de la filiale de Transdev.

Accord de référencement avec Côte d’Azur Evasion

Avec l’ouverture de sa première agence dans le Sud, Côte d’Azur Evasion a choisi Cockpit-AERTICKET pour s’occuper de sa billetterie. La filiale de Transdev s’allie ainsi avec un spécialiste dont l’expérience l’aidera à mieux servir sa clientèle et ainsi participer à son ambition de devenir le chef de file du transport touristique en France. En effet, la plateforme Cockpit-AERTICKET permet aux adhérents Transdev de bénéficier d’un répertoire supplémentaire de transporteurs aériens et low-cost, leur permettant de proposer des prix plus compétitifs.

Le partenariat avec Cockpit-AERTICKET se justifie également par la transparence qu’assure la plateforme concernant le prix aussi bien que les conditions des billets distribués. Pour sa part, le spécialiste de la billetterie en ligne marque une étape significative de son développement en France avec la conclusion de cet accord. Au-delà des 1000 agences clientes acquises depuis son ouverture dans l’Hexagone, Cockpit-AERTICKET accroît sa notoriété et avance à grands pas dans le marché français.

Partenariat avec EUROSTAR

Cockpit-AERTICKET a également fait part d’un partenariat contracté avec EUROSTAR. La collaboration avec cette compagnie ferroviaire constitue un moyen d’élargir son offre tout en répondant aux besoins des agences de voyages en quête de solutions appropriées. Cet accord permettra notamment aux agences non agréées de réserver sur les lignes EUROSTAR tout en bénéficiant d’un grand éventail d’offres.

À propos d’AERTICKET

AERTICKET est né en Allemagne en 1993 et il est aujourd’hui présent aux Etats-Unis ainsi que 4 autres pays d’Europe (Autriche, Espagne, Pays-Bas et Pologne). L’entreprise distribue 6 millions de billets par an pour un volume d’affaires de 2 milliards d’euros.

En 2017, AERTICKET lance sa plateforme en France avec la collaboration du réseau TourCom présidé par Richard Vainopoulos. Son envergure internationale lui permet de vendre des billets à prix concurrentiels vers 20 pays différents. Les agences membres, certifiées IATA ou non, peuvent en bénéficier.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Booster les ventes des classes Premium Eco

Comme chaque mois, en 2017, des petits déjeuners à thème sont organisés par « Le Quotidien du Tourisme / Le Mag » à Paris, au Bristol. Pour parler du produit “classe Premium Eco”, le quotidien a réuni autour d’une table les représentants des différents opérateurs notamment Air France, Jet Airways, Misterfly, Kuoni, XL/La Compagnie, TourCom, Corsair et Air Austral.

premium-economy

Les utilisateurs de la classe Premium Eco

La classe Premium Economy est la plus prisée par la majorité des clients loisirs. Elle est adéquate pour satisfaire le segment “motif personnel”. La classe Premium Eco n’est pas une petite business class, selon Carole Paytavin qui représente la compagnie Air France.

Contrairement à Air Austral, selon Céline Moracchini, « sur la Réunion, la première clientèle est la clientèle affaires, puis quelques tour-opérateurs peuvent la vendre. Cela est comme une sorte de petite business class sur laquelle un compromis est demandé par des entreprises ».

Le patron de Corsair, Pascal de Izaguirre constate que « sur l’île Maurice, ce ne sont que la classe business et la classe Grand Large qui marchent le mieux sans trafic affaires. D’autres personnes se disent « se payer de belles vacances dans un très bel hôtel et voyager dans de bonnes conditions » et certaines font de l’arbitrage en faveur de l’hôtel. Selon Laurent Magninin, PDG de XL Airways, il n’y a pas de discussions, ses nouveaux avions entreront avec de la Premium Eco, et c’est tranché.

Cela ne fait pas partie de l’ordre du jour de Jet Airways selon Michel Simiault, DG d’Air France : « Nous avons deux destinations (Bombay et Madras) au départ de Paris qui durent respectivement 9 et 10 heures. Et pour ces durées de vols, la clientèle société exige la classe affaires. Le fait d’introduire une classe premium ne pourrait avoir de sens. Des upsell sont toutefois possibles pour la clientèle loisir, soit à partir des opérateurs, soit à l’aéroport ». Ce qui est favorable pour Richard Vainopoulos, président de TourCom, « depuis les années 2008-2009, la clientèle des sociétés ne veut plus passer deux ou trois nuits à l’hôtel après un long courrier. Elle veut donc voyager confortablement et non avec des enfants derrière ».

Le président de Kuoni, Emmanuel Foiry déplore le manque d’homogénéité des services afférents à la classe premium : « il faut se plonger dans le mode d’emploi » en renchérissant « le groupe Kuoni, sur toutes ses marques, tourne à 8 et 10 % de vente classe avant, premium et affaires. L’Océan Indien (Seychelles, Maldives, Maurice) tire ces ventes. La part de Emotions est de 25 %. Aucune vente n’est donc enregistré les weekends jusqu’à trois-quatre heures. Par contre il y a beaucoup de ventes pour le fast track, l’accès aux salons ».

Michel Lacombe de Misterfly souligne qu’il est difficile pour un opérateur de vendre la classe premium, « les ventes doivent être suscitées et Misterfly a développé un système permettant aux clients d’acheter des options dont la classe Premium. Ce système est mis en place en collaboration avec le programme Reach Content & Branding et Travelport. D’autres compagnies vont suivre si Corsair est déjà compatible ».

 

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Richard Vainopoulos se demande si Jean-Pierre Mas aurait abusé du Doliprane

Le président du réseau TourCom a fait savoir son opinion par rapport à la position adoptée par les Entreprises du Voyage et Jean-Pierre Mas, qui n’est autre que son président. Le sujet sur la responsabilité de plein droit des agents de voyages met les deux hommes en désaccord.

Richard Vainopoulos se sent trahi

Récemment, Jean-Pierre Mas a pris position par rapport à la responsabilité de plein droit des agents de voyages. Pour Richard Vainopoulos, le président des Entreprises du Voyage est en train de commettre une erreur fondamentale.

Richard-Vainopoulos

En effet, depuis 20 ans, Richard Vainopoulos a lutté seul pour que les opérateurs touristiques puissent bénéficier d’une responsabilité partagée dans le cadre d’un voyage à forfait. Il ne blâme pas le ministre. Par contre, il exprime son désarroi face à la déclaration de Jean-Pierre Mas puisque le décret Demessine est en vigueur depuis 1994.

En vertu de ce texte, le vendeur est tenu de répondre des dommages causés aux clients. Ce principe a été posé dans le domaine du voyage bien avant celui régissant la consommation.

Plusieurs années de lutte sans répits

Depuis 20 ans, le président du réseau TourCom se bat pour que soit établi un système de responsabilité tripartie. Chaque acteur dans le cadre du voyage, selon lui, doit répondre de ses actes. Les dommages rattachés à la vente et aux manques d’informations sont imputables au vendeur, le TO est responsable de ses propres produits. Il devrait en être de même pour les transporteurs, principalement aériens, en cas de litige rattaché à leurs prestations.

À son grand regret, contrairement aux commissaires européens, personne n’a adhéré à la solution proposée par Richard Vainopoulos, que ce soit l’EdV, l’APST ou encore Seto. Pour le président de TourCom, il n’a rien à reprocher au ministre. Toutefois, il condamne l’inaction des différents responsables au sein des entités citées plus haut. Malgré cette situation, Richard Vainopoulos souligne que la plupart des actions judiciaires engagées par son réseau contre les fournisseurs aboutissent.

En conclusion, le Président de TourCom invite le SNAV à prendre officiellement position sur thème.

 

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Les réseaux poursuivent leur transformation

En 2016, il s’est passé un évènement chez Marietton Développement : il a racheté Havas Voyages. Poids lourd de la coopérative Selectour, le groupe consacre toute son énergie dans de nouvelles expériences clients.

L’année 2017 est marquée par un flagrant retour des clients en agences tandis qu’un an plus tôt la distribution était dans une phase de transition.

Selon les Entreprises du Voyage, le volume d’affaires et le nombre de passagers ont respectivement baissé de 3,9 et de 5,3 % durant l’année 2016. Ces mauvais résultats sont causés par la crise géopolitique de plusieurs destinations du bassin méditerranéen ainsi que les attentats à Nice en juillet 2016 et à Paris en novembre 2015. En outre, les parts de marché des réseaux d’agences de voyage sont rongées par d’autres problèmes structurels.

Les réseaux physiques sont affectés par les changements d’attitude des clients lors de la recherche de leurs vacances, l’habileté des agences en ligne et l’inefficacité.

Toutefois, ces derniers ne restent pas les bras croisés, à l’instar de Havas Voyages qui établit une stratégie digitale innovatrice. Le réseau utilise toute son énergie sur son changement afin de proposer une nouvelle expérience client. Ainsi, Marietton Développement devient un poids lourd aussi bien chez Selectour en termes de négociation que dans la distribution. Le groupe rajeunit également son image et séduit une clientèle qui n’a pas certainement l’habitude de confier l’organisation de leurs vacances à une agence de voyage.

Des agences new look

Depuis plusieurs années, les réseaux s’exécutent en commençant par moderniser leurs points de vente en employant un mobilier design, des écrans tactiles et des tablettes tout en rendant l’espace plus chaleureux et lumineux. Le relooking des agences engendre effectivement la hausse du volume d’affaires.

Chaque année, pour rétablir leurs agences, plusieurs réseaux consacrent des millions d’euros, faute d’étendre leur périmètre (Manor qui crée avec le réseau TourCom présidé par Richard Vainopoulos, le BTTG (Business and Tourism Travel Group) a pu garder les 320 agences tandis qu’entre 2015 et 2016 Selectour a fermé 21 points de vente). Cependant, certains ont poursuivi leurs acquisitions comme Univairmer (rachat des 10 agences Aix Voyages) et Marietton Développement. Les 11 points de vente du réseau BDiffusion Voyages ainsi que les 11 agences Boiloris ont aussi été repris par Salaiin Holidays.

Carrefour Voyages et Thomas Cook France ont privilégié la franchise pour le développement de leur portefeuille. En 2017, le réseau ambitionne d’atteindre un volume d’affaires plus conséquent que celui de 2016 (288 M€) c’est-à-dire plus de 300 M€. Actuellement, le réseau dispose de 30 agences franchisées et de 137 agences intégrées. Il est soutenu par une consolidation des coopérations avec la maison mère et par une nouvelle équipe de direction.

Categories: Uncategorized | Tags: , , | Leave a comment

TourCom Réceptifs, sa place sur le plan européen se confirme

Le partenariat entre TourCom Réceptifs et les agences belges Avitour a fait ses preuves : le pari des deux parties est réussi. Fort de ce succès, TourCom Réceptifs renforce sa présence européenne en décidant une joint-venture avec des agences luxembourgeoises et hollandaises, membre du RTK International.

Des résultats concluants

Grâce aux résultats qui ont vu une croissance de 12 % l’année dernière, TourCom occupe désormais la première place dans le classement des agences spécialisées dans le voyage-sur-mesure. Aujourd’hui, il entend renforcer sa position en s’appuyant sur son réseau composé de 89 réceptifs avec une capacité de couverture de 95 % des destinations recherchées par les agences.

La mise en place d’une équipe capable de répondre aux exigences des voyages sur mesure est également l’un des leviers de la croissance de TourCom Réceptif. Cette dernière facilite les relations avec les réceptifs, permet de proposer des billets à des coûts peu élevés tout en assurant un accompagnement permanent du client.

L’existence de la centrale de paiement joue un rôle fondamental dans la croissance des chiffres d’affaires de TourCom Réceptifs. Cette plateforme permet en effet de sécuriser les transactions des différents acteurs dans le cadre d’un voyage, que ce soit les prestataires ou les clients.

L’ouverture de TourCom Réceptifs aux agences implantées dans d’autres États européens figure aussi parmi ses points forts. Le réseau s’est fixé comme objectif d’accueillir de nouveaux adhérents implantés dans d’autres pays de l’Europe.

À propos de TourCom

Créé et présidé par Richard Vainopoulos, le réseau TourCom est composé de 1100 agences de voyages indépendantes dans tout l’Hexagone et génère un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros dont 1,7 trouvent son origine dans le business travel. Ce partenaire de RTK International et d’Avitour compte actuellement plus de 5 000 points de vente en Europe.

En Allemagne, RTK International est la référence dans le tourisme avec ses 4000 centres d’achats. Comme lui, le réseau volontaire Avitour disposant de 250 points de vente est également un acteur incontournable en Belgique.

Categories: Uncategorized | Tags: , , | Leave a comment

Il faut maitriser le transport en avion

Acheminer ses clients-voyageurs par avion est la meilleure solution quand les distances s’allongent. Toutefois, il faut savoir par quel moyen. Il est possible d’opter pour une opération directe ou avec un intermédiaire, une réservation des sièges ou affréter un appareil.

Pour choisir la meilleure solution, il faut prendre en compte plusieurs facteurs : la destination, la date et lelieu de départ, le caractère impératif ou non du voyage (lié à un championnat sportif ou un pèlerinage par exemple) ainsi que le nombre de personnes à transporter. Si par exemple, le voyage ne se rapporte pas à un événement spécifique et que la ville de départ est desservie par différentes compagnies aériennes et reliée à un aéroport international, la réservation des sièges sur une ligne régulière constitue la meilleure solution.

Cette solution ne pose pas de problème particulier si le nombre de personnes à transporter est de 10 à 40. Par contre, la procédure risque de se compliquer s’il s’agit d’un groupe de plus de 40 personnes puisque les compagnies nationales sont réticentes à l’idée de céder une partie importante de leurs places à une clientèle qui ne leur est obligatoirement pas rentable, particulièrement en haute saison. Toutefois, les petites compagnies sont plus flexibles à ce sujet. « Nous acceptons les groupes de toute taille, même s’ils comptent 188 personnes, soit la capacité de nos avions ! », assure le responsable des ventes aux tour-opérateurs et groupes au sein deTransavia, Coralie Beaupied. « Nous acceptons les groupes de 80 à 100 personnes », affirme Thiago Martins, directeur commercial de la compagnie française Air Azur.

La réservation des voyages ponctuels

Concernant les voyages ponctuels, la procédure est facilitée : pour l’organisateur du groupe, il peut payer un acompte de 10 à 30 % lors de la réservation des places avec leur nombre précis et sous 60 et 15 jours, il peut solder la facture. En général, les noms des voyageurs sont communiqués 3 ou 5 jours avant le départ. Les conditions d’annulation et les dates limites de rétrocession des places excédentaires précisément sont sérieusement négociées. « Nous faisons en général le point 90 jours avant le départ », exprime Lilla Robic, directrice générale de GSA Travel, une entreprise qui représente la compagnie mexicaine intérieure Aeromar en France.

Chez Transavia, les rétrocessions peuvent se faire jusqu’à 60 ou 45 jours. Toutefois, ces délais sont négociables. « D’où l’intérêt d’être fidèle à un réseau restreint de partenaires, qui, du coup, se trouvent enclins à plus de souplesse », affirme un agent de voyages groupistes. Adhérer à un réseau d’agences constitue donc pour eux un véritable atout. « Le groupiste bénéficie des conditions prévues par nos accords-cadres avec les compagnies aériennes. Pour autant, même s’il négocie directement son adhésion à notre réseau, cela constitue pour ces dernières un gage de sa fiabilité financière », souligne le directeur général du réseau TourCom, Richard Vainopoulos. Ce réseau regroupe environ un millier d’agences.

Pour ce qui est des litiges

Le recours au transport aérien n’est pas à l’abri des incidents comme les retards importants, les pannes, voire les accidents. La chaîne logistique du voyage est compromise en raison de ces incidents. À Richard Vainopoulos de TourCom de rappeler : « La loi est très claire : le vendeur du voyage – autrement dit le groupiste ou autocariste – est responsable ». Donc ils ont intérêt à collaborer avec des partenaires qui sont sûrs d’appliquer la réglementation européenne comme les compagnies aériennes ou les brokers.

Par rapport à cela, tous les passagers décollant ou atterrissant à un aéroport sis sur le territoire d’un État membre bénéficient des droits élémentaires que leur garantit le règlement CE 261/2004 du moment qu’un transporteur européen assure le vol. À l’accoutumée, la compagnie et l’autocariste règlent les litiges entre eux. Ou bien entre le broker et la compagnie, puis entre l’autocariste et le broker. L’autocariste n’a pas besoin d’assurance spécifique normalement. Il aura juste besoin des assurances obligatoires pour son immatriculation en tant qu’organisateur de voyages auprès d’Atout France. Dans le cas où des compagnies situées en dehors de l’Europe ou non européennes sont utilisées, il est important de rester prudent.

Categories: Uncategorized | Tags: | Leave a comment

Attentats en Espagne : « No tinc por ! No tinc por !», le message d’unité face au terrorisme

L’Espagne a été le théâtre de deux attentats le 17 Août 2017. Le lendemain des attentats à midi, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place de Catalogne en Barcelone, scandant d’une seule voix : « No tinc por ! » (« Je n’ai pas peur » en catalan), un message d’unité face au terrorisme.

Le roi Felipe VI, le chef du gouvernement Mariano Rajoy, ainsi que le président de la région catalane Carles Puigdemont, prennent part avec la foule à la minute de silence en hommage aux victimes de l’attaque terroriste. Ensuite la foule applaudit et un cri ahurissant s’élève : « No tinc por, no tinc por ! »

Selon les autorités locales, 100 000 personnes se trouvaient vendredi, sur la place de Catalogne à Barcelone, à quelques mètres de l’avenue de La Rambla, pour rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu Jeudi.

Après l’attaque terroriste de Barcelone et de Cambrils, un deuil national de trois jours a été décrété. Toute la journée de vendredi, les habitants de Barcelone et les touristes sont venus sur la place de Catalogne pour se recueillir, allumer des bougies, déposer des fleurs et des petits messages de soutien. Ils sont également venus pour témoigner qu’ils ne céderaient pas à la peur.

La Rambla a été rouverte au public

Malgré la forte présence policière, la Rambla a été rouverte au public dès le lendemain de l’attentat. Néanmoins, certains préfèrent rester sur leur garde, comme Grégoire, un Alsacien de 21 ans. Il explique qu’ils ont prévu de descendre la Rambla jusqu’au port mais que finalement, ils ont annulé la promenade.

rambla

Les agences de voyages n’ont pas remarqué de retours en masse ni d’annulations, le lendemain de l’attaque terroriste. Quelques soient les circonstances, la plupart des touristes ont décidé de terminer leur séjour. « La plupart des pays sont touchés par le terrorisme, donc les visiteurs sont fatalistes et vivent désormais avec », analyse Richard Vainopoulos, président fondateur de TourCom, une agence de voyages.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Miles Attack : Gagnez des miles pour chaque réservation de vols sur Cockpit Aerticket

Cockpit Aerticket annonce son adhésion au programme de fidélité des agents de voyages proposé par Miles Attack, et offre ainsi la possibilité de convertir en miles les réservations réalisées sur son site pro. Cockpit Aerticket accordera donc 50 miles par passager pour chaque vol sec réservé via sa plateforme. Les primes ainsi accumulées peuvent être échangées contre des cadeaux disponibles sur le site Miles Attack à tout moment de l’année. Cette offre sera accessible dès le mois d’août 2017. Pour le lancement du programme, chaque réservation permettra aux agents de voyages de gagner 200 miles par passager. Cette offre exceptionnelle sera valable uniquement du 15 août au 30 septembre 2017.

Cockpit Aerticket, fruit de l’alliance entre TourCom et AERTICKET AG

AERTICKET AG a été fondée en 1993 par une fédération allemande d’agences de voyages indépendantes, AER Reisebüro Kooperation. Il s’agit aujourd’hui du principal consolidateur aérien outre-Rhin. Plus de 3,5 millions de réservations lui sont attribuées rien que pour l’année 2015. AERTICKET AG est connue pour les partenariats qu’elle entretient avec plus de 170 compagnies aériennes. Ce qui lui permet de négocier, d’acheter et de revendre des billets d’avions à des prix particulièrement compétitifs. Présente dans plus de 20 pays (Turquie, Espagne, Etats-Unis, Suisse…), AERTICKET AG a pu s’implanter en France avec le concours du réseau TourCom.

Le rapprochement entre les deux opérateurs a été rendu possible grâce au partenariat noué entre TourCom, le réseau français et RTK International, son homologue allemand et membre de l’AER Reisebüro Kooperation, en 2014.

« Cette nouvelle structure vient combler un manque dans le secteur, avec des besoins spécifiques des professionnel du tourisme. Disposant d’une expérience de plus de 20 ans, COCKPIT-AERTICKET France propose à la fois un support technologique de haute qualité et des tarifs négociés extrêmement compétitifs et ce, à l’usage exclusif des agences de voyages », note Richard Vainopoulos.

Depuis le mois d’août, une assurance annulation ou multirisques peut être associée à toutes les réservations réalisées sur le site pro de Cockpit Aerticket, et ce, faisant suite à la signature d’un accord exclusif entre Cockpit-AERTICKET et APRIL International Voyages.

Grâce à ce partenariat, la joint-venture est à même de proposer aux agents de voyages un produit rassurant pour leur clientèle, tout en permettant d’améliorer leurs recettes. Les détails concernant les offres de Cockpit-AERTICKET, destinées exclusivement aux professionnels, sont notamment consultables sur sa plateforme.

Categories: Uncategorized | Tags: , | Leave a comment

Le paiement par carte virtuelle : une opportunité d’indépendance pour les agences de voyages

La négociation du paiement par carte virtuelle avec BNP a permis à TourCom d’offrir une indépendance financière à ses agences. Comme ces dernières subissent les pressions des organismes comme IATA, cette solution leur accorde une sécurité de paiement et d’autres avantages considérables.

Moins d’obligations vis-à-vis du BSP IATA

Vu le nombre de cautions financières imposées par cet organisme et les délais de paiement de plus en plus réduits, les agences de voyages ont du mal à exercer correctement leur métier. En effet, au lieu de régler leurs dus tous les mois, elles doivent désormais effectuer les paiements tous les quinze jours.

Heureusement, grâce à la carte virtuelle, elles profitent de la baisse des cautions bancaires et des remises en fin d’année, sans oublier la garantie de leur santé financière, essentielle aux yeux des clients.

Outre cela, les agences vont faire face à moins d’obligations vis-à-vis d’IATA. Cette indépendance leur permet d’ailleurs de concentrer leurs efforts sur les demandes et attentes de la clientèle.

Les clients apprécient la nouvelle procédure

Autre bonne nouvelle, le paiement des frais d’agences instauré lors du passage à la commission zéro ne s’est pas heurté au refus des entreprises. Mieux, cette nouvelle procédure, plus transparente, a reçu leur approbation.

De plus en plus d’agences de voyages spécialisés dans le voyage d’affaires adoptent actuellement le paiement par carte virtuelle. Ceci facilite de manière significative leurs tâches dans la gestion des grands comptes privés et des ministères.

À propos de TourCom

Un des leaders dans le secteur des agences de voyages, TourCom est présidé par Richard Vainopoulos depuis sa création en 1990.

Avec 1000 points de vente en France et un volume d’affaires global d’environ 2,5 milliards d’euros, le réseau est reconnu comme étant un acteur majeur du tourisme et du business travel.

Travaillant en partenariat avec le groupe AERTICKET AG, le plus important revendeur de billets d’avion en Allemagne, TourCom a créé COCKPIT-AERTICKET France. Cette filiale propose aux professionnels du tourisme français des billets d’avion à des tarifs particulièrement avantageux négociés auprès de 170 compagnies aériennes.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Create a free website or blog at WordPress.com.