TourCom Réceptifs, sa place sur le plan européen se confirme

Le partenariat entre TourCom Réceptifs et les agences belges Avitour a fait ses preuves : le pari des deux parties est réussi. Fort de ce succès, TourCom Réceptifs renforce sa présence européenne en décidant une joint-venture avec des agences luxembourgeoises et hollandaises, membre du RTK International.

Des résultats concluants

Grâce aux résultats qui ont vu une croissance de 12 % l’année dernière, TourCom occupe désormais la première place dans le classement des agences spécialisées dans le voyage-sur-mesure. Aujourd’hui, il entend renforcer sa position en s’appuyant sur son réseau composé de 89 réceptifs avec une capacité de couverture de 95 % des destinations recherchées par les agences.

La mise en place d’une équipe capable de répondre aux exigences des voyages sur mesure est également l’un des leviers de la croissance de TourCom Réceptif. Cette dernière facilite les relations avec les réceptifs, permet de proposer des billets à des coûts peu élevés tout en assurant un accompagnement permanent du client.

L’existence de la centrale de paiement joue un rôle fondamental dans la croissance des chiffres d’affaires de TourCom Réceptifs. Cette plateforme permet en effet de sécuriser les transactions des différents acteurs dans le cadre d’un voyage, que ce soit les prestataires ou les clients.

L’ouverture de TourCom Réceptifs aux agences implantées dans d’autres États européens figure aussi parmi ses points forts. Le réseau s’est fixé comme objectif d’accueillir de nouveaux adhérents implantés dans d’autres pays de l’Europe.

À propos de TourCom

Créé et présidé par Richard Vainopoulos, le réseau TourCom est composé de 1100 agences de voyages indépendantes dans tout l’Hexagone et génère un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros dont 1,7 trouvent son origine dans le business travel. Ce partenaire de RTK International et d’Avitour compte actuellement plus de 5 000 points de vente en Europe.

En Allemagne, RTK International est la référence dans le tourisme avec ses 4000 centres d’achats. Comme lui, le réseau volontaire Avitour disposant de 250 points de vente est également un acteur incontournable en Belgique.

Advertisements
Categories: Uncategorized | Tags: , , | Leave a comment

Il faut maitriser le transport en avion

Acheminer ses clients-voyageurs par avion est la meilleure solution quand les distances s’allongent. Toutefois, il faut savoir par quel moyen. Il est possible d’opter pour une opération directe ou avec un intermédiaire, une réservation des sièges ou affréter un appareil.

Pour choisir la meilleure solution, il faut prendre en compte plusieurs facteurs : la destination, la date et lelieu de départ, le caractère impératif ou non du voyage (lié à un championnat sportif ou un pèlerinage par exemple) ainsi que le nombre de personnes à transporter. Si par exemple, le voyage ne se rapporte pas à un événement spécifique et que la ville de départ est desservie par différentes compagnies aériennes et reliée à un aéroport international, la réservation des sièges sur une ligne régulière constitue la meilleure solution.

Cette solution ne pose pas de problème particulier si le nombre de personnes à transporter est de 10 à 40. Par contre, la procédure risque de se compliquer s’il s’agit d’un groupe de plus de 40 personnes puisque les compagnies nationales sont réticentes à l’idée de céder une partie importante de leurs places à une clientèle qui ne leur est obligatoirement pas rentable, particulièrement en haute saison. Toutefois, les petites compagnies sont plus flexibles à ce sujet. « Nous acceptons les groupes de toute taille, même s’ils comptent 188 personnes, soit la capacité de nos avions ! », assure le responsable des ventes aux tour-opérateurs et groupes au sein deTransavia, Coralie Beaupied. « Nous acceptons les groupes de 80 à 100 personnes », affirme Thiago Martins, directeur commercial de la compagnie française Air Azur.

La réservation des voyages ponctuels

Concernant les voyages ponctuels, la procédure est facilitée : pour l’organisateur du groupe, il peut payer un acompte de 10 à 30 % lors de la réservation des places avec leur nombre précis et sous 60 et 15 jours, il peut solder la facture. En général, les noms des voyageurs sont communiqués 3 ou 5 jours avant le départ. Les conditions d’annulation et les dates limites de rétrocession des places excédentaires précisément sont sérieusement négociées. « Nous faisons en général le point 90 jours avant le départ », exprime Lilla Robic, directrice générale de GSA Travel, une entreprise qui représente la compagnie mexicaine intérieure Aeromar en France.

Chez Transavia, les rétrocessions peuvent se faire jusqu’à 60 ou 45 jours. Toutefois, ces délais sont négociables. « D’où l’intérêt d’être fidèle à un réseau restreint de partenaires, qui, du coup, se trouvent enclins à plus de souplesse », affirme un agent de voyages groupistes. Adhérer à un réseau d’agences constitue donc pour eux un véritable atout. « Le groupiste bénéficie des conditions prévues par nos accords-cadres avec les compagnies aériennes. Pour autant, même s’il négocie directement son adhésion à notre réseau, cela constitue pour ces dernières un gage de sa fiabilité financière », souligne le directeur général du réseau TourCom, Richard Vainopoulos. Ce réseau regroupe environ un millier d’agences.

Pour ce qui est des litiges

Le recours au transport aérien n’est pas à l’abri des incidents comme les retards importants, les pannes, voire les accidents. La chaîne logistique du voyage est compromise en raison de ces incidents. À Richard Vainopoulos de TourCom de rappeler : « La loi est très claire : le vendeur du voyage – autrement dit le groupiste ou autocariste – est responsable ». Donc ils ont intérêt à collaborer avec des partenaires qui sont sûrs d’appliquer la réglementation européenne comme les compagnies aériennes ou les brokers.

Par rapport à cela, tous les passagers décollant ou atterrissant à un aéroport sis sur le territoire d’un État membre bénéficient des droits élémentaires que leur garantit le règlement CE 261/2004 du moment qu’un transporteur européen assure le vol. À l’accoutumée, la compagnie et l’autocariste règlent les litiges entre eux. Ou bien entre le broker et la compagnie, puis entre l’autocariste et le broker. L’autocariste n’a pas besoin d’assurance spécifique normalement. Il aura juste besoin des assurances obligatoires pour son immatriculation en tant qu’organisateur de voyages auprès d’Atout France. Dans le cas où des compagnies situées en dehors de l’Europe ou non européennes sont utilisées, il est important de rester prudent.

Categories: Uncategorized | Tags: | Leave a comment

Attentats en Espagne : « No tinc por ! No tinc por !», le message d’unité face au terrorisme

L’Espagne a été le théâtre de deux attentats le 17 Août 2017. Le lendemain des attentats à midi, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place de Catalogne en Barcelone, scandant d’une seule voix : « No tinc por ! » (« Je n’ai pas peur » en catalan), un message d’unité face au terrorisme.

Le roi Felipe VI, le chef du gouvernement Mariano Rajoy, ainsi que le président de la région catalane Carles Puigdemont, prennent part avec la foule à la minute de silence en hommage aux victimes de l’attaque terroriste. Ensuite la foule applaudit et un cri ahurissant s’élève : « No tinc por, no tinc por ! »

Selon les autorités locales, 100 000 personnes se trouvaient vendredi, sur la place de Catalogne à Barcelone, à quelques mètres de l’avenue de La Rambla, pour rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu Jeudi.

Après l’attaque terroriste de Barcelone et de Cambrils, un deuil national de trois jours a été décrété. Toute la journée de vendredi, les habitants de Barcelone et les touristes sont venus sur la place de Catalogne pour se recueillir, allumer des bougies, déposer des fleurs et des petits messages de soutien. Ils sont également venus pour témoigner qu’ils ne céderaient pas à la peur.

La Rambla a été rouverte au public

Malgré la forte présence policière, la Rambla a été rouverte au public dès le lendemain de l’attentat. Néanmoins, certains préfèrent rester sur leur garde, comme Grégoire, un Alsacien de 21 ans. Il explique qu’ils ont prévu de descendre la Rambla jusqu’au port mais que finalement, ils ont annulé la promenade.

rambla

Les agences de voyages n’ont pas remarqué de retours en masse ni d’annulations, le lendemain de l’attaque terroriste. Quelques soient les circonstances, la plupart des touristes ont décidé de terminer leur séjour. « La plupart des pays sont touchés par le terrorisme, donc les visiteurs sont fatalistes et vivent désormais avec », analyse Richard Vainopoulos, président fondateur de TourCom, une agence de voyages.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Miles Attack : Gagnez des miles pour chaque réservation de vols sur Cockpit Aerticket

Cockpit Aerticket annonce son adhésion au programme de fidélité des agents de voyages proposé par Miles Attack, et offre ainsi la possibilité de convertir en miles les réservations réalisées sur son site pro. Cockpit Aerticket accordera donc 50 miles par passager pour chaque vol sec réservé via sa plateforme. Les primes ainsi accumulées peuvent être échangées contre des cadeaux disponibles sur le site Miles Attack à tout moment de l’année. Cette offre sera accessible dès le mois d’août 2017. Pour le lancement du programme, chaque réservation permettra aux agents de voyages de gagner 200 miles par passager. Cette offre exceptionnelle sera valable uniquement du 15 août au 30 septembre 2017.

Cockpit Aerticket, fruit de l’alliance entre TourCom et AERTICKET AG

AERTICKET AG a été fondée en 1993 par une fédération allemande d’agences de voyages indépendantes, AER Reisebüro Kooperation. Il s’agit aujourd’hui du principal consolidateur aérien outre-Rhin. Plus de 3,5 millions de réservations lui sont attribuées rien que pour l’année 2015. AERTICKET AG est connue pour les partenariats qu’elle entretient avec plus de 170 compagnies aériennes. Ce qui lui permet de négocier, d’acheter et de revendre des billets d’avions à des prix particulièrement compétitifs. Présente dans plus de 20 pays (Turquie, Espagne, Etats-Unis, Suisse…), AERTICKET AG a pu s’implanter en France avec le concours du réseau TourCom.

Le rapprochement entre les deux opérateurs a été rendu possible grâce au partenariat noué entre TourCom, le réseau français et RTK International, son homologue allemand et membre de l’AER Reisebüro Kooperation, en 2014.

« Cette nouvelle structure vient combler un manque dans le secteur, avec des besoins spécifiques des professionnel du tourisme. Disposant d’une expérience de plus de 20 ans, COCKPIT-AERTICKET France propose à la fois un support technologique de haute qualité et des tarifs négociés extrêmement compétitifs et ce, à l’usage exclusif des agences de voyages », note Richard Vainopoulos.

Depuis le mois d’août, une assurance annulation ou multirisques peut être associée à toutes les réservations réalisées sur le site pro de Cockpit Aerticket, et ce, faisant suite à la signature d’un accord exclusif entre Cockpit-AERTICKET et APRIL International Voyages.

Grâce à ce partenariat, la joint-venture est à même de proposer aux agents de voyages un produit rassurant pour leur clientèle, tout en permettant d’améliorer leurs recettes. Les détails concernant les offres de Cockpit-AERTICKET, destinées exclusivement aux professionnels, sont notamment consultables sur sa plateforme.

Categories: Uncategorized | Tags: , | Leave a comment

Le paiement par carte virtuelle : une opportunité d’indépendance pour les agences de voyages

La négociation du paiement par carte virtuelle avec BNP a permis à TourCom d’offrir une indépendance financière à ses agences. Comme ces dernières subissent les pressions des organismes comme IATA, cette solution leur accorde une sécurité de paiement et d’autres avantages considérables.

Moins d’obligations vis-à-vis du BSP IATA

Vu le nombre de cautions financières imposées par cet organisme et les délais de paiement de plus en plus réduits, les agences de voyages ont du mal à exercer correctement leur métier. En effet, au lieu de régler leurs dus tous les mois, elles doivent désormais effectuer les paiements tous les quinze jours.

Heureusement, grâce à la carte virtuelle, elles profitent de la baisse des cautions bancaires et des remises en fin d’année, sans oublier la garantie de leur santé financière, essentielle aux yeux des clients.

Outre cela, les agences vont faire face à moins d’obligations vis-à-vis d’IATA. Cette indépendance leur permet d’ailleurs de concentrer leurs efforts sur les demandes et attentes de la clientèle.

Les clients apprécient la nouvelle procédure

Autre bonne nouvelle, le paiement des frais d’agences instauré lors du passage à la commission zéro ne s’est pas heurté au refus des entreprises. Mieux, cette nouvelle procédure, plus transparente, a reçu leur approbation.

De plus en plus d’agences de voyages spécialisés dans le voyage d’affaires adoptent actuellement le paiement par carte virtuelle. Ceci facilite de manière significative leurs tâches dans la gestion des grands comptes privés et des ministères.

À propos de TourCom

Un des leaders dans le secteur des agences de voyages, TourCom est présidé par Richard Vainopoulos depuis sa création en 1990.

Avec 1000 points de vente en France et un volume d’affaires global d’environ 2,5 milliards d’euros, le réseau est reconnu comme étant un acteur majeur du tourisme et du business travel.

Travaillant en partenariat avec le groupe AERTICKET AG, le plus important revendeur de billets d’avion en Allemagne, TourCom a créé COCKPIT-AERTICKET France. Cette filiale propose aux professionnels du tourisme français des billets d’avion à des tarifs particulièrement avantageux négociés auprès de 170 compagnies aériennes.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

TourCom favorise les alliances européennes pour une meilleure distribution

Le président fondateur du réseau de voyages TourCom, Richard Vainopoulos, a dit lors de la dernière Assemblée générale tenue en début de ce mois de juin que « l’avenir de la distribution passe par des alliances européennes. » Ces mots ont été utilisés pour désigner son rapprochement avec les réseaux belges et allemands Avitour et RTK.

Le besoin de changement

Le marché du voyage a changé considérablement, constate Richard Vainopoulos. Ce qui était considéré comme une force par le passé ne l’est plus aujourd’hui. La taille du réseau sur le plan national fait partie de ces atouts devenus obsolètes. Il en est ainsi du nombre de points de vente et du partenariat avec les fournisseurs français. À un certain moment, les compagnies aériennes et les Tours opérateurs ne les accordent plus réellement de l’importance. Désormais, il est nécessaire d’être présent sur le maximum de pays à l’international pour pouvoir bénéficier de conditions optimales de la part des fournisseurs internationaux. La coopération avec les entreprises européennes constitue une étape vers cette internationalisation des offres.

Le 1er réseau européen

C’est dans ce but que TourCom s’est associé à RTK en Allemagne et à Avitour en Belgique. Il constitue désormais le 1er réseau européen d’agences de voyages. Grâce à cette coalition, chacun de ces réseaux bénéficie aujourd’hui de 5000 points de vente. Ces derniers sont dispersés à travers 12 pays différents. Jusqu’à présent, ils ont également pu produire un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros. De tels atouts permettent au réseau de peser lourd face aux pressions des collaborateurs. Grâce à ce volume d’affaires, ils ont largement le choix des fournisseurs aussi.

Des projets concrétisés

Un tel rapprochement entre 3 grands acteurs du voyage en Europe ne sert à rien sans projets concrets. Dans ce cadre, l’alliance avec RTK a déjà donné naissance à de nombreux partenariats avec d’autres compagnies. Premièrement, il y a la jointe venture avec AERTICKET pour COCKPIT-AERTICKET en France. Deuxièmement, n’oublions pas que TourCom est devenu le premier réseau partenaire de Macron, mais aussi de Flixbus parmi tant d’autres. Quant à Avitour, il a déjà généré 4 millions d’euros via TourCom Réceptif. Tout ceci constitue le commencement de plusieurs autres projets pour TourCom.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Excellente performance de TourCom Travel Management en 2016

Richard Vainopoulos, président du réseau d’agences de voyages volontaires TourCom, vient de publier ses résultats annuels 2016. La branche dédiée aux déplacements professionnels, TourCom Travel Management, a enregistré une progression de 12,5 % de son chiffre d’affaires.

TourCom Travel Management en pleine croissance

Le réseau d’agences de voyages TourCom signe une excellente performance en 2016 soutenue par la forte croissance des ventes de son département dédié aux voyages d’affaires, TourCom Travel Management (TTM).

Selon Richard Vainopoulos, le volume d’affaires de TTM est passé de 1,4 milliard d’euros en 2015 à 1,6 milliard l’année dernière, soit un bond de 12,5 %. Forte de ces excellents résultats, la branche spécialisée dans les déplacements professionnels pèse désormais 65 % du chiffre d’affaires du réseau.

Pour autant, TourCom Travel ne compte pas se reposer sur ses lauriers et pense déjà à l’avenir. Dans un communiqué signé par son président, Patrick Loison, TTM a dévoilé son nouveau plan stratégique à horizon 2018, placé sous le signe de l’innovation et de la technologie.

Concrètement, TTM prévoit de s’associer avec BNP Paribas. Grâce à ce partenariat, les agences affiliées pourront proposer à leur client la solution de paiement Carte Virtuelle de BNP pour le règlement des billets aériens. L’adhérent trouvera donc son intérêt à adopter cette technologie, car elle offre la possibilité d’abaisser le montant des transactions soumis aux ratios et à la garantie exigée par le BSP.

Si ce mode de paiement permet de simplifier et surtout de fluidifier les paiements, encore faut-il convaincre le distributeur d’ouvrir un compte chez la banque. Pour les réfractaires, sachez que TourCom Travel vient de nouer un partenariat avec eNett.

Un site BtoB sur la rampe de lancement

Par ailleurs, TourCom a fait savoir qu’un nouveau site BtoB de vente de billetterie est en cours de développement. Baptisé BtoB Cockpit-Aerticket, ce projet est réalisé en collaboration avec l’allemand Aerticket.
Cette plate-forme, qui devra encore subir quelques essais, sera d’ici peu accessible par les professionnels.
Ce joint-venture, détenu à 50/50 par TourCom et Aerticket, s’attache à négocier les meilleures conditions tarifaires pour les vols à destination de l’Europe et des États-Unis.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Les agents de voyages ont intérêt à se remettre en question, selon Richard Vainopoulos

Dans un entretien accordé à L’Écho Touristique, Richard Vainopoulos, président de TourCom, a fait le point sur l’activité réceptive du réseau et en a profité pour livrer sa réflexion sur le devenir du métier d’agent de voyages.

Les réseaux ne cessent de rivaliser de créativité avec des concepts d’agence novateurs, qu’en est-il pour vous ?

Quel que soit le canal utilisé, l’important pour le vendeur c’est d’être réactif, de bien soigner l’accueil du client et surtout de répondre à tous ses besoins. Dans notre réseau, certaines agences proposent de recevoir le consommateur directement dans leur point de vente. D’autres, comme Karine et Paulo avec leur travel truck, savent innover et proposent la vente à domicile.

Quel bilan dégagez-vous de vos activités dans le réceptif ?

Nos ventes réceptives ont grimpé de 7 % en 2016, pour atteindre une quarantaine de millions d’euros. Celles-ci représentent près de 10 % de notre activité loisirs. Sans vouloir être prétentieux, nous sommes leaders. Chez TourCom, nous garantissons une maîtrise totale du produit, avec un vaste choix de 80 réceptifs et une assistance pour aider le distributeur dans la réalisation de devis, de traductions, des achats de devises, et même de négocier les achats de billets aériens.

Avez-vous déjà atteint votre rythme de croisière dans le réceptif ?

Sur ce créneau, notre rythme de croisière est estimé à 100 millions d’euros. Nous sommes donc encore assez loin de cet objectif. Un tiers de nos adhérents est déjà très actif sur ce segment, un autre tiers commence à le proposer, le dernier tiers restant hésite encore à franchir le pas. Les distributeurs ont besoin de suffisamment de temps pour bien comprendre notre fonctionnement. D’autres réseaux concurrents essaient de se lancer sur les réceptifs, mais ils n’ont ni le produit adéquat ni l’assistance nécessaire en cas de litige.

Quels produits les agences doivent-elles privilégier ?

L’agence de voyages doit proposer aussi bien des produits de masse, des produits de niche avec des TO spécifiques que des offres sur mesure. Mais la véritable cible des agents reste le sur mesure, mais également les voyages de producteurs qui continuent de progresser chez nous. Dans un monde de plus en plus connecté, c’est le distributeur qui va vers le client, et non l’inverse, tout en évitant les préjugés relatifs à l’âge du chaland et à son budget présumé. Enfin, les mentalités doivent évoluer par rapport à l’argent, qui reste un sujet tabou en France. Les agences ne doivent pas hésiter à pratiquer des prix élevés afin de valoriser leur métier.

Categories: Uncategorized | Tags: , , | Leave a comment

Les compagnies Low Cost essaient de cibler le marché corporate

Si les compagnies aériennes low cost ciblent en premier lieu les vacanciers, elles tentent aujourd’hui de percer le marché des voyages corporate. D’après Richard Vainopoulos, président de TourCom, cette entreprise est très risquée de leur part, mais présente l’avantage d’aiguiser la concurrence avec les opérateurs réguliers.

Un défi qui reste difficile à relever

Le président du réseau TourCom estime que les compagnies low cost ne peuvent pas espérer gagner des parts de marché dans l’immédiat. Malgré des tarifs imbattables par rapport aux prix proposés par les compagnies régulières, ce sont surtout les touristes et la clientèle loisirs qui se tournent vers les transporteurs aériens low cost. En effet, les vacanciers cherchent à voyager à petit prix, tandis que les voyageurs corporate se soucient davantage de l’exactitude, du bien-être à bord ainsi que des services disponibles. Les compagnies low cost ne sont pas en mesure de satisfaire à ces exigences, du fait qu’elles utilisent surtout de vieux avions, et que les clients ne sont pas suffisamment bien traités en cas d’incidents.

Ainsi, d’après Richard Vainopoulos, elles n’auront guère de succès sur le marché des voyages d’affaires malgré leurs efforts pour s’y tailler une place. Elles desservent plutôt les lignes abandonnées par les compagnies régulières et elles occupent les niches où ces dernières se montrent vulnérables.

Une conquête qui favorise l’émulation entre les compagnies aériennes

La clientèle corporate exige un service de qualité requérant un engagement de fonds plus conséquents. Cet aspect peut représenter un obstacle pour les compagnies low cost qui tiennent à proposer des prix très attractifs. Ainsi, le président du TourCom n’y voit nullement une menace pour les compagnies régulières. Il s’agit d’un stimulant pour améliorer leurs prestations actuelles afin de maintenir les clients en répondant à leurs besoins.

De leur côté, ces mêmes transporteurs aériens réguliers se sont également attaqués au segment du low cost, surtout pour les lignes directes en point à point. Leur stratégie consiste à réduire les différences en matière de gain en proposant des gammes diversifiées afin de cibler plusieurs types de clientèle.

Categories: Uncategorized | Leave a comment

Les affaires marchent bien pour TourCom

Le workshop affaires annuel du réseau TourCom qui s’est déroulé à l’Aquarium de Paris a été une occasion pour son président Richard Vainopoulos, de présenter le bilan de l’année 2016 et les perspectives pour l’année 2017.

Le business travel se porte bien

Plus de la moitié du volume d’affaires cumulé de TourCom en 2016, soit 65 % pour 1,6 milliard d’euros, a été réalisé par TourCom Travel Management, la branche du réseau dédié aux voyages d’affaires. À la fin de l’année, ce dernier comptait en tout 239 points de vente qui se trouvent notamment en Île-de-France (42 %), dans les DOM (5,4 %), le reste en Europe et un peu partout dans le monde.

Par ailleurs, le réseau compte également parmi ses membres plusieurs agences de voyages français et étrangers spécialisés dans le business travel. TTM projette de pousser son avantage en renforçant et en améliorant ses services dans le domaine du corporate par l’optimisation des offres de prestations technologiques.

Rétribution des paiements aériens

La rémunération des paiements aériens fait également partie des solutions envisagées par le réseau. Grâce à un accord signé avec BNP Paribas, les adhérents pourront payer les billets aériens par carte virtuelle. Il s’agit d’un moyen proposé aux agences pour réduire les sommes sujettes aux ratios et à la garantie obligatoires du BSP. Bien entendu, l’ouverture d’un compte est requise pour bénéficier de ce service.

Une collaboration avec eNett et AirPlus permettra à ceux qui ne veulent pas ouvrir de compte de bénéficier d’une rétrocession d’une partie des frais des cartes. Des remises annuelles et des commissions pour les 3 années à venir seront par ailleurs accordées aux agences TourCom en fonction du volume généré chez BTTG.

Des offres de service élargies avec Aerticket

Les offres de prestations technologiques de TourCom Travel Management seront optimisées grâce notamment au renforcement des services de vente de billets d’avion. Le service Cockpit-Aerticket mis en place en collaboration avec Aerticket est un site de vente de billetterie B2B. Par ailleurs, Aerticket France sera bientôt mis en ligne après une période d’essai. Créé en partenariat avec Aerticket AG, la plateforme permettra aux agences de profiter des avantages des accords aériens conclus en Europe et aux États-Unis.

Categories: Uncategorized | Tags: , | Leave a comment

Blog at WordPress.com.